dimanche 25 février 2018

Armée Maya


Et voici ma nouvelle armée pour ADG. Des Mayas, peints par Siaba. Du très beau boulot !








Ya plus qu'à les jouer !


jeudi 22 février 2018

Partie de LM Tercios

Et hop, une petite photo d'une partie en double de LM Tercios, samedi 17 février, à notre club...


Prochaine étape : Pas mal de motivation, au club, pour monter des armées en 28mmm pour cette règle sympathique...

samedi 27 janvier 2018

Chain of Command


Hier, partie test de Chain of Command de Too Fat Lardies. Règle vraiment bien pensée, un régal à jouer. Elle donne un coup de vieux à Bolt Action... La partie faisait affrontée mes Russes aux Polonais d'Ostap, à partir de listes d'armées 1939.
Les listes d'armées partent de la structure des sections/platoon réels. Ma liste russe 1939 alignait ainsi un lieutenant et un "starshina" (adjudant ?, sous-lieutenant ?) plus 4 sections de 15 hommes (commandée chacune par un sergent et comprenant une LMG DP-28 avec deux servants)... soit 62 hommes ! Les polonais alignaient un planton commandé par un officier et un sergent, 3 sections de 18 hommes commandées par un "plutonowy" et comprenant un BAR avec 3 servants, plus un fusil AT avec 2 servants et un mortier de 46mm avec 3 servants (qui font partie intégrante de la section/platoon). Nous n'avons pris aucune option de soutien supplémentaire.
A noter que les listes CoC ne représentent pas sur table toute artillerie supérieure au calibre de 60mm, toute l'artillerie de 75mm+ et même les mortiers de 80mm+ sont placés hors table. Bien plus réaliste que Bolt Action !
La partie se joue par tour constituée d'un nombre de phases indéterminée (les dés de commandement en décideront). Chaque joueur jette un nombre de dés, généralement 5 pour des réguliers, permettant d'activer ces groupes ou ces demi-groupes. Car à la différence de BA, CoC permet de jouer par demi-groupe. Ainsi, le demi-groupe ou équipe FM pourra couvrir de son feu le demi-groupe de fusiliers-voltigeurs pendant que celui-ci tente de traverser un champ découvert... très bien vu !
Vous lancez vos 5 dés et chaque résultat vous permettra d'activer ou non un groupe ou un demi-groupe ("team" dans le jeu). Avec un 1 vous pouvez déployé une team ou l'activer, avec un 2 vous vous pouvez déployer ou activer un groupe/section, avec un 3 vous faites de mêmes mais son leader est activé dans le même temps ce qui donne des options d'activation supplémentaires, avec un 4 vous activez un "senior leader" (les officiers/sous-officiers commandant la section/platoon), avec un 5 vous générez des points de commandement donnant accès à des actions spéciales et les 6... sont mis de côté. Un 6 ne permet de ne rien faire, deux 6 vous permet de jouer une seconde phase d'affilée (en relançant vos 5 dés une fois que vous avez terminé les activations de la phase en cours) et trois 6 mettent fin au tour en plus du résultat "deux 6".
Donc le système d'activation est très intéressant. Sachant que l'adversaire peut réagir à des actions si il a mis des unités en "overwatch" ou si il a généré assez de "5" avec ses dés de commandement pour interrompre le tour de son adversaire...
Pour le reste c'est classique : les tirs se testent à partir de deux jets de dés similaires au processus BA (jet pour toucher et jet pour blesser). Mais il n'y a pas de distance de tir maximum (la table est trop petite pour simuler une limite). Par contre la distance module les succès de réussite de tir alors que la qualité du tireur va moduler le résultat pour blesser (donc différence par rapport à BA). Les résultats des tirs permettent de tuer (et donc enlever) des figurines ou de générer des points de shocks...

Voilà pour commencer. La suite ultérieurement.
En conclusion, un système excellent !
Et quelques photos tout de même...





vendredi 5 janvier 2018

Turcs Seldjouk : menue monnaie...


Et voici quelques bases de plus pour mes Turcs Seldjoukides. Il s'agit de "monnaie" pour jouer mon armée (soclée pour ADG) à Saga. Ces deux bases ADG ont donc été scindées en une base de deux figurines et une figurine. Plus, au fond, deux figurines isolées pour mes bases de LH.
Car ce samedi, nous attaquons, au club, une campagne Saga le Croissant et la Croix !



lundi 1 janvier 2018

Happy new year !


Bonne année 2018 à tous !




dimanche 31 décembre 2017

Winter War...


Ces derniers mois ont été plutôt actifs côté peinture. Voilà donc mon armée russe en manteau pour Bolt Action et... Chain of Command. Eh oui, la lecture de la règle m'ayant emballé, on a prévu de tester ça prochainement au club.




Aux figurines Crusader et Warlord Games (boite plastique), j'ai ajouté quelques bolsheviks Copplestone pour faire mes officiers, mon commissaire et ma section de fusiliers inexpérimentés, levée dans l'urgence...

Un BT-7 en action...


Fusiliers en manteau, T-34 et ZIS-3 Warlord Games... plus ma porte-étendard Copplestone !



samedi 30 décembre 2017

Liber Militum: Tercios


Au club, nous avons testé, et adopté, la règle (espagnole mais il existe une version anglaise) Liber Militum: Tercios. Plus facile d'accès que Pike&Shotte (Warlord Games), plus détaillée car spécifique à la guerre de 30 ans, bien écrite et innovante, elle est aussi plus accessible. A mon sens tout au moins. Une extension, "Kingdoms" permet d'étendre la règle à la guerre civile anglaise (de façon plus précise que dans le livre de règles avec 5 listes : royalistes, parlementaires, écossais covenants, Montrose et irlandais) et surtout, à la partie orientale de l'Europe : Polonais, Russes, Hongrois et Croates, Turcs, Cosaques et Tatares sont ajoutées aux listes d'origine (Espagne, Saint-Empire, Principautés protestantes, Danemark, Pays-Bas, Suède, France, Angleterre et Transylvanie).
Bref, nous avons là enfin (il existait déjà une règle spécifique polonaise, "By Fire and Sword", mais que je n'ai pas testée) une règle qui prend bien en compte les types d'unités et les formations du XVIIe siècle. Mais ce qui fait aussi son intérêt, c'est tout le soin apporté au commandement et au contrôle des unités (commandement).
Vous voulez la tester ? Il existe une version light, gratuite et téléchargeable ici

Bref, mon armée suédoise 15mm (transformable en beaucoup d'autres nations en changeant les drapeaux) est prête et, avec une telle règle, il va me falloir terminer mon armée du Saint-Empire en 28mm (il manque toujours l'infanterie et l'artillerie à peindre !).
L'année 2018 "aura du piquant" comme dirait Canis...